Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
Bundesgericht
Tribunal fédéral
Tribunale federale
Tribunal federal
 
{T 0/2}
5G_1/2011
 
Arrêt du 4 mars 2011
IIe Cour de droit civil
 
Composition
Mme et MM. les Juges Hohl, Présidente,
von Werdt et Herrmann.
Greffier: M. Fellay.
 
Participants à la procédure
A.________ SA,
représentée par Me Jean-Marie Favre, avocat,
requérante,
 
contre
 
B.________ SA,
intimée,
 
Office cantonal des faillites de l'Etat de Fribourg,
 
Objet
interprétation,
 
demande d'interprétation de l'arrêt du Tribunal fédéral suisse 5A_571/2010 du 2 février 2011.
 
considérant:
que l'arrêt dont l'interprétation est demandée admet, dans la mesure de sa recevabilité, un recours interjeté par la requérante contre un arrêt cantonal confirmant le prononcé de sa faillite, et réforme cet arrêt cantonal en ce sens que la faillite est annulée;
qu'il est en outre rendu sans frais et condamne l'Etat de Fribourg à verser des dépens à la requérante;
que se voyant refuser par l'autorité précédente la restitution des frais de son appel cantonal au motif que l'arrêt du Tribunal fédéral aurait laissé subsister la condamnation auxdits frais, la requérante sollicite une interprétation sur ce point en se fondant sur l'art. 129 al. 1 LTF;
que cette disposition prévoit une interprétation notamment lorsque le dispositif d'un arrêt est peu clair, incomplet ou équivoque, ou si des éléments sont contradictoires entre eux ou avec les motifs;
qu'il allait de soi, sans qu'il fût nécessaire de le dire dans l'arrêt en question, que l'annulation sur le principal, la faillite, emportait celle sur l'accessoire, les frais de la procédure d'appel cantonale;
que la demande d'interprétation est donc mal fondée et doit par conséquent être rejetée;
 
que le présent arrêt peut être rendu sans frais ni dépens;
 
par ces motifs, le Tribunal fédéral prononce:
 
1.
La demande d'interprétation est rejetée.
 
2.
Il n'est pas perçu de frais, ni alloué de dépens.
 
3.
Le présent arrêt est communiqué aux participants à la procédure et à la IIe Cour d'appel civil du Tribunal cantonal du canton de Fribourg.
 
Lausanne, le 4 mars 2011
Au nom de la IIe Cour de droit civil
du Tribunal fédéral suisse
La Présidente: Le Greffier:
 
Hohl Fellay
 
 
Drucken nach oben