Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
[AZA 0/2]
 
1P.636/2001
 
Ie COUR DE DROIT PUBLIC
**********************************************
 
5 novembre 2001
 
Composition de la Cour: MM. les Juges Aemisegger, Président,
Vice-président du Tribunal fédéral, Féraud et Favre.
Greffier: M. Thélin.
 
__________
 
Statuant sur le recours de droit public
formé par
X.________ , à Châtel-Saint-Denis,
 
contre
l'arrêt rendu le 5 septembre 2001 par le Président de la Chambre pénale du Tribunal cantonal du canton de Fribourg;
 
(procédure pénale; défenseur d'office)
Considérant :
 
Que les autorités judiciaires fribourgeoises ont ouvert deux enquêtes pénales contre X.________, prévenu de discrimination raciale et de diffamation;
 
Que Me Jacques Bonfils, avocat à Bulle, a été désigné en qualité de défenseur d'office de ce prévenu;
 
Que Me Bonfils s'est refusé à déposer, au nom de X.________, des plaintes pénales à la suite de trois sommations concernant le paiement de frais judiciaires pénaux, reçues par lui;
 
Que X.________, s'estimant mal défendu, a exprimé l'intention de renoncer au bénéfice d'un défenseur d'office, dans deux lettres datées des 23 et 25 août 2001, et a demandé, dans ce dernier écrit, que Me Bonfils soit libéré de sa mission;
 
Que le Président de la Chambre pénale du Tribunal cantonal, considérant que le prévenu n'invoquait aucun motif objectif de demander la désignation d'un autre défenseur d'office, a rejeté cette requête le 5 septembre 2001;
 
Que X.________ a déposé un recours dirigé contre ce prononcé, recours qui a été transmis au Tribunal fédéral;
 
Que le magistrat intimé a renoncé à présenter des observations;
 
Que selon l'art. 34 CPP frib. , le prévenu peut se défendre lui-même ou se constituer un défenseur de son choix à tout stade de la procédure;
Que cependant, un défenseur d'office est obligatoirement désigné dans les cas de défense nécessaire prévus par l'art. 35 CPP frib. , si le prévenu ne s'assure pas lui-même l'assistance d'un défenseur (art. 37 al. 1 CPP frib.);
 
Que pour le surplus, un défenseur d'office est attribué au prévenu indigent, si celui-ci le requiert, dans les cas prévus par l'art. 36 CPP frib. ;
 
Qu'en l'occurrence, Me Bonfils a été désigné en application de l'art. 36 let. e CPP frib. , la partie adverse procédant avec l'assistance d'un avocat;
 
Que X.________ veut présentement renoncer au bénéfice d'un défenseur d'office, sans demander qu'un autre avocat soit désigné en remplacement de Me Bonfils;
 
Que le prononcé attaqué ne contient aucune allusion à un éventuel cas de défense nécessaire prévu à l'art. 35 CPP frib. ;
 
Que dans l'hypothèse où un tel cas serait réalisé, ledit prononcé n'est pas motivé conformément aux exigences de l'art. 29 al. 2 Cst. concernant le droit d'être entendu (ATF 112 Ia 107 consid. 2b p. 109; voir aussi ATF 126 I 97 consid. 2b p. 102, 125 II 369 consid. 2c p. 372, 124 II 146 consid. 2a p. 149);
 
 
 
Que dans le cas contraire, le recourant est autorisé à se plaindre d'une application arbitraire de l'art. 34 CPP frib. , donc contraire à l'art. 9 Cst. , en tant que cette disposition légale lui garantit le droit de se défendre lui-même (ATF 127 I 54 consid. 2b p. 56, 126 I 168 consid. 3a p. 170; 125 I 166 consid. 2a p. 168; 125 II 10 consid. 3a p. 15);
Que le recours apparaît donc fondé, ce qui entraîne l'annulation de l'arrêt attaqué;
 
Que le recourant a présenté une demande d'assistance judiciaire afin d'être dispensé de la charge des frais;
 
Qu'en raison de l'issue de la présente procédure, il n'est pas nécessaire de statuer sur cette requête;
 
Par ces motifs,
 
le Tribunal fédéral,
 
vu l'art. 36a OJ:
 
1. Admet le recours et annule l'arrêt attaqué;
 
2. Dit qu'il n'est pas perçu d'émolument judiciaire.
 
3. Communique le présent arrêt en copie au recourant, à Me Jacques Bonfils, au Ministère public et au Président de la Chambre pénale du Tribunal cantonal fribourgois.
 
__________
Lausanne, le 5 novembre 2001 THE/vlc
 
Au nom de la Ie Cour de droit public
du TRIBUNAL FEDERAL SUISSE:
Le Président,
 
Le Greffier,
 
 
Drucken nach oben