Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
[AZA 0/2]
7B.264/2001
 
CHAMBRE DES POURSUITES ET DES FAILLITES
***************************************
 
8 janvier 2002
 
Composition de la Chambre: Mme Nordmann, présidente,
Mme Escher et M. Meyer, juges. Greffier: M. Fellay.
 
________
 
Statuant sur le recours formé
 
par
B.________,
 
contre
la décision rendue le 7 novembre 2001 par l'Autorité de surveillance des offices de poursuites et de faillites du canton de Genève;
 
(séquestre de salaire)
 
Considérant :
 
que B.________ recourt contre une décision ordonnant l'exécution d'un séquestre sur son salaire à concurrence de toutes sommes supérieures à 1'707 fr. par mois lui revenant à quelque titre que ce soit;
 
que l'office des poursuites et, sur plainte, l'autorité cantonale de surveillance disposent d'un large pouvoir d'appréciation en ce qui concerne les faits déterminant le revenu saisissable;
 
que le seul grief admissible devant le Tribunal fédéral en la matière est l'excès ou l'abus de ce pouvoir d'appréciation, assimilé à une violation de la loi au sens des art. 19 LP et 78 ss de la loi fédérale d'organisation judiciaire (OJ) (cf. Gilliéron, Commentaire de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite, n. 165 ad art. 93 et la jurisprudence citée);
 
 
que le recourant n'indique pas en quoi l'autorité cantonale aurait éventuellement abusé de son pouvoir d'appréciation dans l'établissement des faits servant à déterminer son minimum vital;
 
qu'il se contente d'indiquer le détail de ses revenus et charges, et de produire des photocopies de pièces, ignorant par là que le Tribunal fédéral, en principe, est lié par les faits établis par l'autorité cantonale (art. 63 al. 2 et 81 OJ) et ne prend pas en considération les pièces nouvelles (art. 79 al. 1 OJ);
 
Par ces motifs,
 
la Chambre des poursuites et des faillites:
 
1. Déclare le recours irrecevable.
 
2. Communique le présent arrêt en copie au recourant, à Me Douglas Hornung, avocat à Genève, pour X.________ SA, à l'Office des poursuites de Genève/Rhône-Arve et à l'Autorité de surveillance des offices de poursuites et de faillites du canton de Genève.
 
________
Lausanne, le 8 janvier 2002 FYC/frs
 
Au nom de la
Chambre des poursuites et des faillites
du TRIBUNAL FEDERAL SUISSE:
La Présidente,
 
Le Greffier,
 
 
Drucken nach oben