Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
Tribunale federale
Tribunal federal
 
{T 0/2}
8C_318/2007
 
Arrêt du 10 octobre 2007
Ie Cour de droit social
 
Composition
M. le Juge Frésard, Juge délégué.
Greffier: M. Métral.
 
Parties
S.________,
recourant,
 
contre
 
La Bâloise Compagnie d'Assurances, case postale, 4002 Bâle,
intimée, représentée par Me Christian Grosjean, avocat, rue Jean-Sénebier 20, 1205 Genève.
 
Objet
Assurance-accidents,
 
recours contre le jugement du Tribunal des assurances du canton de Vaud du 14 mars 2007.
 
Considérant:
que le 14 mars 2007, le Tribunal des assurances du canton de Vaud a rejeté un recours interjeté par S.________ contre une décision sur opposition du 2 décembre 2004 de La Bâloise, compagnie d'assurance, en matière d'assurance-accidents obligatoire;
que S.________ a déposé un recours en matière de droit public contre ce jugement;
qu'aux termes de l'art. 42 al. 1 LTF, les mémoires de recours doivent être rédigés dans une langue officielle, indiquer les conclusions, les motifs et les moyens de preuve, et être signés;
que les motifs doivent exposer succinctement en quoi l'acte attaqué viole le droit (art. 42 al. 2, première phrase, LTF);
qu'en l'occurrence, à titre de motivation, le recourant se limite à renvoyer de manière toute générale aux faits présentés dans le jugement entrepris et dans un autre jugement le concernant (rendu en matière d'assurance-invalidité), aux pièces figurant dans le dossier constitué par le Tribunal des assurances du canton de Vaud ainsi qu'à un rapport médical qu'il produit à l'appui de son recours;
qu'il n'a pas donné suite à une invitation à compléter cette motivation;
que le recours ne répondant manifestement pas aux exigences de l'art. 42 al. 1 et 2 LTF, il convient de le déclarer irrecevable en procédant conformément à l'art. 108 al. 1 et 2 LTF,
 
par ces motifs, le juge délégué prononce :
1.
Le recours est irrecevable.
2.
Il n'est pas perçu de frais de justice.
3.
Le présent arrêt sera communiqué aux parties, au Tribunal des assurances du canton de Vaud et à l'Office fédéral de la santé publique.
Lucerne, le 10 octobre 2007
Au nom de la Ire Cour de droit social
du Tribunal fédéral suisse
Le Juge délégué: Le Greffier:
 
 
 
Drucken nach oben