Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
[AZA 0/2]
5A.2/2001
 
IIe COUR CIVILE
**************************
 
12 février 2001
 
Composition de la Cour: M. Reeb, président, Mme Nordmann et
M. Merkli, juges. Greffier: M. Fellay.
 
______
 
Statuant sur le recours
(de droit) administratif et de droit public
formé par
C.________,
 
et
Dame N.________,
 
contre
l'arrêt rendu le 14 décembre 2000 par la Cour de droit public du Tribunal cantonal du canton du Valais;
 
(requête d'inscription au registre foncier;
tardiveté d'un recours)
 
Considérant :
 
que l'arrêt attaqué confirme une décision d'irrecevabilité prise par le Conseil d'Etat valaisan à l'encontre d'un recours administratif que les recourants ont interjeté, tardivement au regard de la loi valaisanne sur la procédure et la juridiction administratives (LPJA), contre le rejet d'une requête d'inscription au registre foncier;
 
que la décision attaquée ayant été prise sur la base du droit administratif cantonal, le recours de droit administratif au Tribunal fédéral est irrecevable en vertu des art. 97 al. 1 OJ et 5 al. 1 PA;
 
 
qu'en tant que recours de droit public, le recours ne répond pas aux exigences de motivation posées par l'art. 90 al. 1 let. b OJ;
 
 
que l'échec prévisible de la démarche des recourants commande le rejet de leur demande d'assistance judiciaire (art. 152 al. 1 OJ) et leur condamnation solidaire aux frais (art. 156 al. 1 et 7 OJ);
 
que tout nouvel acte du même style dans cette affaire demeurera sans réponse et sera classé purement et simplement;
 
Par ces motifs,
 
le Tribunal fédéral,
 
vu l'art. 36a OJ:
 
1. Déclare le recours irrecevable.
 
2. Rejette la demande d'assistance judiciaire.
 
3. Met à la charge des recourants, solidairement entre eux, un émolument judiciaire de 1'000 fr.
 
4. Communique le présent arrêt en copie aux recourants et à la Cour de droit public du Tribunal cantonal du canton du Valais.
 
_______
Lausanne, le 12 février 2001 FYC/frs
Au nom de la IIe Cour civile
du TRIBUNAL FEDERAL SUISSE :
Le Président,
 
Le Greffier,
 
 
Drucken nach oben