Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
 
Bundesgericht
Tribunal fédéral
Tribunale federale
Tribunal federal
 
 
 
 
{T 0/2}
 
5D_111/2014
 
 
 
 
Arrêt du 12 août 2014
 
IIe Cour de droit civil
 
Composition
M. le Juge fédéral von Werdt, Président.
Greffière : Mme Hildbrand.
 
Participants à la procédure
A.________,
recourant,
 
contre
 
B.________,
intimée.
 
Objet
récusation (procédure de mainlevée),
 
recours constitutionnel contre l'ordonnance de classement du Tribunal cantonal du canton de Neuchâtel, Cour civile, Autorité de recours en matière civile, du 7 juillet 2014.
 
 
considérant :
que, par décision du 7 juillet 2014, le Président de l'Autorité de recours en matière civile du Tribunal cantonal du canton de Neuchâtel a ordonné le classement du recours déposé le 11 avril 2014 par A.________ contre la décision sur requête de récusation de la Juge B.________ dans la procédure contre l'Etat de Neuchâtel, représenté par son Office du contentieux général, au motif que le recourant n'avait pas versé l'avance de frais dans le délai péremptoire qui lui avait été imparti;
que, par acte du 26 juillet 2014, A.________ forme un recours, avec demande d'effet suspensif, contre cette décision au Tribunal pénal fédéral, transmis au Tribunal fédéral comme objet de sa compétence, et qui doit être traité comme un recours constitutionnel subsidiaire compte tenu de la valeur litigieuse inférieure à 30'000 fr. (art. 74 al. 1 et 113 LTF);
que le recours est toutefois incompréhensible et ne correspond,  a fortiori, pas aux exigences des art. 116, 11 et 106 al. 2 LTF;
que le recours possède de surcroît un caractère abusif au sens de l'art. 42 al. 7 LTF;
que, dans ces circonstances, le présent recours, manifestement irrecevable, doit être traité selon la procédure simplifiée prévue à l'art. 108 al. 1 let. b et c LTF par renvoi de l'art. 117 LTF;
que la requête d'effet suspensif devient ainsi sans objet;
que les frais judiciaires doivent être mis à la charge du recourant (art. 66 al. 1 LTF);
que toute nouvelle écriture du même genre dans cette affaire, notamment une demande de révision abusive, sera classée sans réponse;
 
 
par ces motifs, le Président prononce :
 
1. 
Le recours est irrecevable.
 
2. 
Les frais judiciaires, arrêtés à 300 fr., sont mis à la charge du recourant.
 
3. 
Le présent arrêt est communiqué aux parties et au Tribunal cantonal du canton de Neuchâtel, Cour civile, Autorité de recours en matière civile.
 
 
Lausanne, le 12 août 2014
 
Au nom de la IIe Cour de droit civil
du Tribunal fédéral suisse
Le Président :       La Greffière :
 
von Werdt       Hildbrand
 
 
 
Drucken nach oben