Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
 
Bundesgericht
Tribunal fédéral
Tribunale federale
Tribunal federal
 
 
 
2C_24/2017
 
{T 0/2}
 
 
 
 
Arrêt du 18 janvier 2017
 
IIe Cour de droit public
 
Composition
M. le Juge fédéral Seiler, Président,
Greffier : M. Dubey.
 
Participants à la procédure
X.________, recourant,
 
contre
 
Service de la population du canton de Vaud.
 
Objet
Refus de renouvellement de l'autorisation de séjour, subsidiairement l'octroi d'un permis C et renvoi de Suisse,
 
recours contre l'arrêt du Tribunal cantonal du canton
de Vaud, Cour de droit administratif et public, du 30 novembre 2016.
 
 
Considérant en fait et en droit :
 
1. 
Par arrêt du 30 novembre 2016, le Tribunal cantonal du canton de Vaud a rejeté le recours que X.________ a déposé contre la décision du Service cantonal de la population du canton de Vaud du 25 février 2016 refusant de renouveler son autorisation de séjour et prononçant son renvoi de Suisse.
 
2. 
Par courrier du 7 janvier 2017, X.________ a écrit au Tribunal fédéral lui signifiant son opposition à l'arrêt du 30 novembre 2016 du Tribunal cantonal du canton de Vaud. Il expose qu'il n'a pas pu consulter d'avocat avant le 9 janvier 2017 en raison des fêtes de fin d'années.
 
3. 
Par courrier du 11 janvier 2017, le Greffier de la IIe cour de droit public lui a exposé que son courrier du 7 janvier ne répondait pas aux exigences de motivation de l'art. 42 al. 2 LTF et qu'il lui appartenait de déposer un recours motivé jusqu'au 16 janvier 2017, dernier jour du délai à cet effet. L'intéressé n'a pas déposé de mémoire complémentaire jusqu'au 16 janvier 2017.
 
4. 
Les recours auprès du Tribunal fédéral doivent notamment indiquer les conclusions, les motifs et les moyens de preuve, et être signés. Les motifs doivent exposer succinctement en quoi l'acte attaqué viole le droit (art. 42 al. 1 et 2 LTF) et doivent se fonder sur les faits retenus par l'arrêt attaqué (art. 105 al. 1 LTF). Le courrier du 7 janvier 2017 n'ayant pas été complété avant l'échéance du délai échéant au 16 janvier 2017 doit être déclaré irrecevable.
 
5. 
Le recours est ainsi manifestement irrecevable (art. 108 al. 1 let. b LTF) et doit être traité selon la procédure simplifiée de l'art. 108 LTF, sans qu'il y ait lieu d'ordonner un échange d'écritures. Succombant, le recourant doit supporter les frais de la procédure fédérale (art. 66 al. 1 et 5 LTF). Il n'est pas alloué de dépens (art. 68 al. 2 LTF).
 
 
Par ces motifs, le Président prononce :
 
1. 
Le recours est irrecevable.
 
2. 
Les frais de procédure, arrêtés à 300 fr., sont mis à la charge du recourant.
 
3. 
Le présent arrêt est communiqué au recourant, au Service de la population du canton de Vaud, au Tribunal cantonal du canton de Vaud, Cour de droit administratif et public, ainsi qu'au Secrétariat d'Etat aux migrations.
 
 
Lausanne, le 18 janvier 2017
Au nom de la IIe Cour de droit public
du Tribunal fédéral suisse
 
Le Président : Seiler
 
Le Greffier : Dubey
 
 
Drucken nach oben