Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
Bundesgericht
Tribunal fédéral
Tribunale federale
Tribunal federal
 
{T 0/2}
5D_72/2012
 
Arrêt du 18 avril 2012
IIe Cour de droit civil
 
Composition
Mme la Juge Hohl, Présidente.
Greffière: Mme de Poret Bortolaso.
 
Participants à la procédure
A.________,
recourant,
 
contre
 
B.________ Sàrl,
intimée.
 
Objet
mainlevée d'opposition,
 
recours constitutionnel contre l'arrêt de la IIe Cour d'appel civil du Tribunal cantonal de l'État de Fribourg
du 14 mars 2012.
 
Considérant:
que, par arrêt du 14 mars 2012, la IIe Cour d'appel civil du Tribunal cantonal de l'État de Fribourg a rejeté le recours interjeté par A.________ contre le jugement du Président du Tribunal civil de la Gruyère refusant de lui accorder la mainlevée provisoire de l'opposition formée par l'intimée pour un montant de 5'074 fr. 10, frais et intérêts en sus;
que la décision attaquée retient, conformément à l'art. 326 al. 1 CPC, que les preuves nouvelles produites par le recourant étaient irrecevables;
que c'était en outre à juste titre que le premier juge avait retenu que le recourant n'avait produit aucune pièce de nature à prouver que l'intimée se serait engagée à lui payer la somme réclamée;
que la copie du commandement de payer, accompagnée d'une facture non signée ne constituait en effet nullement un titre de mainlevée, de sorte que le recourant ne disposait d'aucune reconnaissance de dette au sens de l'art. 82 LP;
qu'à l'appui de son recours constitutionnel subsidiaire, le recourant n'invoque la violation d'aucun droit constitutionnel, ni ne démontre, selon les exigences posées par les art. 116, 117 et 106 al. 2 LTF, la contrariété de l'arrêt cantonal à la Constitution;
que, faute de motivation conforme aux exigences légales en la matière, le recours est par conséquent irrecevable et doit être traité selon la procédure simplifiée prévue aux art. 117 et 108 al. 1 let. b LTF;
que les frais judiciaires doivent être mis à la charge du recourant (art. 66 al. 1 LTF);
 
par ces motifs, la Présidente prononce:
 
1.
Le recours est irrecevable.
 
2.
Les frais judiciaires, arrêtés à 500 fr., sont mis à la charge du recourant.
 
3.
Le présent arrêt est communiqué aux parties et à la IIe Cour d'appel civil du Tribunal cantonal de l'État de Fribourg.
 
Lausanne, le 18 avril 2012
Au nom de la IIe Cour de droit civil
du Tribunal fédéral suisse
 
La Présidente: Hohl
 
La Greffière: de Poret Bortolaso
 
 
 
Drucken nach oben