Wichtiger Hinweis:
Diese Website wird in älteren Versionen von Netscape ohne graphische Elemente dargestellt. Die Funktionalität der Website ist aber trotzdem gewährleistet. Wenn Sie diese Website regelmässig benutzen, empfehlen wir Ihnen, auf Ihrem Computer einen aktuellen Browser zu installieren.
Zurück zur Einstiegsseite Drucken
Grössere Schrift
 
Tribunale federale
Tribunal federal
 
{T 0/2}
5D_25/2007 /frs
 
Décision du 23 avril 2007
Président de la IIe Cour de droit civil
 
Composition
M. le Juge Raselli, Président.
Greffier: M. Fellay.
 
Parties
X.________,
recourant,
 
contre
 
Y.________,
intimée, représentée par Me Philippe Jaton, avocat,
 
Chambre des recours du Tribunal cantonal du canton de Vaud, Palais de justice de l'Hermitage, route du Signal 8, 1014 Lausanne.
 
Objet
mainlevée définitive de l'opposition,
 
recours constitutionnel subsidiaire contre l'arrêt de la Chambre des recours du Tribunal cantonal du canton de Vaud du 21 février 2007.
 
Considérant:
que l'arrêt attaqué déclare irrecevable, faute de répondre aux exigences du droit cantonal de procédure, un recours de X.________ dirigé contre un jugement prononçant la mainlevée définitive de son opposition au commandement de payer la somme de 4'842 fr. plus intérêts qui lui a été notifié à la requête de Y.________ (poursuite n° xxx de l'Office des poursuites de Nyon);
que le recours en matière civile adressé au Tribunal fédéral doit être traité comme recours constitutionnel subsidiaire (art. 113 ss LTF), compte tenu de la valeur litigieuse en jeu (art. 74 al. 1 LTF) et du fait que le recourant, contrairement à l'art. 42 al. 2 seconde phrase LTF, n'expose pas en quoi son recours soulèverait une question juridique de principe (art. 74 al. 2 let. a LTF);
que ce recours est manifestement irrecevable dès lors que son auteur n'invoque même pas un droit constitutionnel (art. 116 et 117 en liaison avec l'art. 106 al. 2 LTF);
qu'il convient donc, en procédure simplifiée selon l'art. 108 al. 1 let. b LTF, de ne pas entrer en matière;
qu'en vertu de l'art. 66 al. 1 LTF, les frais judiciaires doivent être mis à la charge du recourant;
 
Par ces motifs, le Président de la IIe Cour de droit civil,
vu l'art. 108 al. 1 LTF:
1.
N'entre pas en matière sur le recours.
2.
Met un émolument judiciaire de 800 fr. à la charge du recourant.
3.
Communique la présente décision en copie aux parties et à la Chambre des recours du Tribunal cantonal du canton de Vaud.
Lausanne, le 23 avril 2007
Le président: Le greffier:
 
 
 
Drucken nach oben